L’art est politique, nous aussi !

Dans le milieu culturel, il y a des questions qu’on ne pose pas, qu’on ne pose plus, tant les réponses en seraient trop évidentes. Mais évidentes pour qui ? Pour les acteurs et les spectateurs de la culture ? Qui représentent environ 10% de la population française… Les 90% n’ont-ils pas le droit d’avoir une réponse non-évidente, une explication sur un fonctionnement établi.

Notre cycle de rencontres à cette prétention-là. Offrir à chacun la possibilité de questionner ceux qui font l’art et la culture.

Nous souhaitons organiser POTAGE  dans un contexte détaché des lieux dédiés à l’art et à la culture. 

Comme lieu, nous imaginons prendre possession pour un soir de cafés, bars  qui rassemblent des publics divers : étudiants de toutes filières, fan de comics, salariés, habitués ou non de la question culturelle. Ils paraissent être des lieux idéaux pour parler à bâtons rompus, diverger, exagérer, paraboler autour d’un moment qui se veut convivial et informel.

 

Nous voulons offrir la possibilité de s’exprimer sur ce qui fait l’art via des sujets de société et observer comment les artistes s’en emparent ou non ; le tout dans une ambiance conviviale, chaleureuse, autour d’une soupe !

LE PROCHAIN  R.D.V POTAGE !

Programme édition n°2  2019 - 2020

Pour cette deuxième édition, nous dégageons 3 thématiques pour 3 soirées que nous espérons non-cyniques et sincères !

- Spectacles engagés, à quoi bon ? 

Vendredi 13 Décembre 2019 à 19h00

A la Maison de quartier Madeleine Champs de Mars

22, rue Emile Pehant, 44000 Nantes

Nous vous invitons à venir échanger et débattre autour de la pertinence à faire des spectacles dits « engagés » ou « politiques » en terme de retombée et d'adresse.

Même si en tant que professionnels de la culture et artistes, il devrait nous sembler évident l’importance de créer des spectacles engagés, nous avons parfois envie de re-questionner cette évidence. Dans la mesure où le spectateur choisit de voir tel ou tel spectacle, est-il par conséquent convaincu du propos par avance ? assister à un spectacle « à message » peut-il faire changer un positionnement ?

 

Comme le questionne ouvertement l’un des protagonistes de la pièce Stadium de Mohammed El Khatib : « un livre, un tableau, un spectacle a-t-il changé le monde ? a-t-il déclenché une révolution ? » Cette question résonne à nos oreilles sans pouvoir y répondre de façon à la fois positive et sincère.

 

AVEC

Pierre Bolo et Annabelle Sergent

en écho au spectacle « Anarchy, l'harmonie du désordre »présenté les 16 et 17 novembre au LU

Vincent Collet

en écho à la double soirée « Aveugle + Antigone » les 11 et 12 décembre 2019 au T.U de Nantes

Catherine Charlot et  Anne Reymann

en écho à la démarche de création du spectacle Big UP !

- Spectacle et autobiographie :

ça intéresse qui ? 

Mardi 18 Février 2020 à 19h 

A la Maison de quartier Madeleine Champs de Mars

22, rue Emile Pehant, 44000 Nantes

Nous vous invitons à venir échanger et débattre autour des motivations des artistes à parler "d'eux". 

 

Un spectacle autobiographique, raconter sa vie face à un public, quel en est l’intérêt artistique ?

Les préoccupations d’un danseur ou d’un acteur diffèrent-elles de celles des spectateurs, ont-elles plus de légitimité que celles de monsieur ou madame « tout le monde » à être mises en scène ? Et le public, quelle est sa motivation présumée ou réelle à venir assister à ce type de spectacle ?

 

AVEC

Laurent Cebe

en écho au spectacle « A main levée » du 13 au 15 février au TU

Colyne Morange

en écho à sa recherche « Œdipe Mother Fucker »

- Spectacle et place des femmes :

quoi ? encore ?

Mercredi 29 Avril 2020 à 19h

A la Maison de quartier Madeleine Champs de Mars

22, rue Emile Pehant, 44000 Nantes

Nous vous invitons à venir échanger et débattre autour l'influence du genre dans la création.

Il a été question maintes fois des inégalités hommes-femmes criantes dans le milieu du spectacle vivant. Qu'en est-il de celle qui met en scène de jeunes femmes dans une réalité brute ? Qu'en est-il de cet homme qui ne travaille presque qu'exclusivement avec des femmes ?

Pouvons-nous aspirer à un rapport apaisé et bienveillant sur nos différences ou au contraire peuvent-elles stimuler un processus de création ? Mais dans ce cas, quels en sont les échos une fois sorti.e.s

de la salle de spectacle ? Le théâtre est-il une place de choix pour se (dé)battre avec la question du genre ? Ce Potage l'est à coup sûr !

AVEC

(en cours de programmation)

Programme édition n°1  2018 - 2019

Pour cette première édition, nous dégageons 3 thématiques pour 3 soirées que nous espérons non-cyniques et sincères !

Le mercredi 5 décembre 2018 à 19h

Au GameOver ,1 Rue Lebrun, 44000 Nantes

Les artistes du spectacle vivant face aux nouveaux médias

La question du numérique et d’Internet où comment les artistes peuvent se saisir de cet outil, puit sans fond de matières et de ressources pour inspirer leur création. Pourquoi et comment les artistes sont-ils présents sur les nouveaux médias à des fins artistiques (et non de communication) ? Comment participent-ils d’une révolution sociétale qui bouleverse nos modes de vie ? « YouTube » peut-il être le nouvel espace public où s’exerce l’art ? Existe-t-il des œuvres conçues pour Internet ? Internet se montre un outil des plus efficaces quant à l’archivage et la mise à disposition de l’existant en matière de création chorégraphique (numéridanse-tv …), mais qu’en est-il de la création ?

 

Dans leur pièce « To Da Bone » et « Youtubing » le collectif La Horde et la chorégraphe Florence Casanave ont trouvé la matière de leur création sur « you tube » et ont développé autour un travail chorégraphique exigeant et reconnu de leurs pairs.

Le mercredi 11 février 2019 à 19h 

Au bar LES BRASSÉS, 5 Mail Pablo Picasso, 44000 Nantes

Les artistes du spectacle vivant face à la question environnementale et écologique

Le deuxième sujet qui nous tient à cœur est la question environnementale et écologique. C’est l’enjeu des années et des générations à venir. L’artiste si souvent à l’avant-garde des sujets majeurs semble se saisir assez peu de celui-ci. Bientôt 2020, l’artiste et les acteurs du monde de la culture seront-ils à la hauteur des enjeux de l’avenir ? Seront-ils au RDV ?

 

A l'heure de la démission de Nicolas Hulot et des nombreuses marches pour le climat organisées, février 2019 sera le temps de réfléchir comment les artistes et les structures de diffusion s'emparent de la question environnementale et écologique et replacent un enjeu majeur de société au cœur d'un débat qui devient de plus en plus urgent.

Le jeudi 22 mai à 19h

 Au BAR Le Baroudeur - 43, rue du Maréchal Joffre à Nantes.

"La porosité travail/amitié"

Travailler seul, travailler moins, travailler avec des amis ou des conjoints , travailler de façon transversales avec des collaborateurs de domaines à première vue «éloignés» ... aujourd'hui la question du travail cherche de nouveaux moyens de se développer dans le but bien souvent de trouver une forme d'épanouissement.Se reconvertir et/ou quitter un emploi gratifiant ou confortable pour retrouver du sens. Être employé à temps partiel pour travailler bénévolement, et ainsi faire la distinction entre «emploi» et «travail.» «Décentrer la place qu’occupe le travail dans nos vies, au sein d’une société qui fait passer l'employabilité devant la qualité de vie de ses citoyens»*Créer son activité sure-mesure, devenir son propre patron.

 

Une liberté qui coûte cher?Ou encore à l'instar de AIME (association d'individus en mouvement) où danseurs, praticiens somatiques, artistes du toucher échangent des savoirs du geste variés, venus de la danse, des arts du toucher, de l’ostéopathie, des pratiques somatiques, des arts martiaux pour rechercher des gestes inédits ...

"Inventer et porter des projets ayant pour origine une amitié. L’ami est un partenaire de confiance.

L’ami est celui avec qui on partage souvent les même goûts, la même sensibilité, les mêmes envies, les mêmes idéaux... et si ce n’est pas le cas, c’est celui avec qui on a réussi à faire de la divergence, une force, une complémentarité.Autant de questions qui nous animent et autour desquelles nous souhaitons discuter en toute convivialité; partageant les expériences et les visions de chacun."

Extrait de la charte du collectif: «travailler moins»